Date
Sartorius Stedim Biotech S.A.
Financial News
Press Release

Croissance exceptionnelle pour Sartorius Stedim Biotech en 2020, nouvelle augmentation de la rentabilité

Aubagne, le 27 janvier 2021

  • Résultats préliminaires pour toute l’année 2020 : augmentation de 34,6 % du chiffre d’affaires ; hausse de la marge d’EBITDA courant à 31,7 %
  • Sartorius Stedim Biotech joue un rôle majeur en fournissant des technologies essentielles à la production de vaccins
  • Croissance de 21,6 % des effectifs, à plus de 7 500 collaborateurs
  • Bonnes perspectives pour 2021 : le chiffre d’affaires devrait augmenter de 20 % à 26 %
  • La direction du groupe augmente le chiffre d’affaires cible pour 2025 à 4 milliards d’euros

Sartorius Stedim Biotech, fournisseur majeur de l’industrie biopharmaceutique, a réalisé une croissance exceptionnelle en 2020, portée par une croissance organique soutenue, plusieurs acquisitions et l’élan supplémentaire apporté par les activités en lien avec la pandémie de coronavirus. Les chiffres préliminaires indiquent que le groupe a terminé l’année sur une importante croissance à deux chiffres de ses ventes, des prises de commandes et de son résultat, réalisant à nouveau un bénéfice dans l’ensemble des zones géographiques.

« L’année 2020, marquée par la pandémie, a été exceptionnelle et difficile à traverser pour notre entreprise aussi. Tout d’abord, nous sommes soulagés de ne pas avoir eu beaucoup d’infections et de cas graves de maladie à déplorer parmi nos employés. Nos bons résultats soulignent, une fois de plus, la force et la résilience de notre stratégie et de notre modèle d’affaires. Dans ce contexte pourtant contraignant, nous sommes parvenus à enregistrer une croissance considérable tout en concluant quelques acquisitions particulièrement importantes sur le plan stratégique. Mieux encore : nous sommes un acteur essentiel de la lutte contre la pandémie, fournissant jour après jour des produits et technologies indispensables aux fabricants de vaccins du monde entier. Je tiens à adresser un immense merci à toute l’équipe internationale de Sartorius Stedim Biotech pour avoir brillamment relevé tous ces défis et pour son formidable travail », commente Joachim Kreuzburg, le président du Conseil d’administration et président-directeur général du groupe.

En songeant à l’année en cours et à l’avenir, Joachim Kreuzburg veut rester optimiste : « La pandémie n’étant pas jugulée, notre priorité absolue est toujours de préserver la santé de nos employés. Dans ce contexte, un degré d’incertitude accru pèse même sur les prévisions à court terme. À l’heure qu’il est, nous tablons sur la poursuite d’une forte croissance en 2021 et pour les années suivantes. Nous allons donc accélérer et amplifier très nettement l’extension de nos capacités de production, en particulier sur nos principaux sites en Allemagne, à Porto Rico et en Chine. Par ailleurs, nous avons sensiblement augmenté nos objectifs à moyen terme pour 2025 et prévoyons désormais de porter notre chiffre d’affaires à 4 milliards d’euros. »

Développement des activités du groupe

Les chiffres préliminaires indiquent que le chiffre d’affaires du groupe a bondi de 34,6 % pour atteindre 1 910 millions d’euros à taux de change constant (+32,6 % déclaré). Sartorius Stedim Biotech a donc excédé les prévisions publiées en début d’année, qui anticipaient une hausse du chiffre d’affaires de 11 % à 14 % et avaient été revues à la hausse en cours d’année. Cet excellent résultat découle principalement de deux effets : en plus d’une forte croissance organique, les toutes dernières acquisitions ont représenté près de 6 points de pourcentage du développement non organique. Plusieurs clients de l’industrie biopharmaceutique ont en outre dû se préparer à la fabrication de vaccins contre le coronavirus et de thérapies du Covid-19, ce qui nous a aussi été profitable. L’influence de ces effets liés à la pandémie sur la croissance consolidée a représenté plus de 12 points de pourcentage.

La croissance des prises de commandes1 a été encore plus dynamique que celle du chiffre d’affaires, en hausse de 56,7 % à taux de change constant, pour s’établir à 2 381 millions d’euros (+54,3 % déclaré). Les commandes en rapport avec la pandémie ont représenté près de 19 points de pourcentage de la croissance.

L’EBITDA courant1, premier indicateur de résultat du groupe, a aussi considérablement progressé et présente un taux d’augmentation supérieur à celui du chiffre d’affaires, de 43,5 %, à 605 millions d’euros. La marge d’EBITDA correspondante est passée de 29,3 % à 31,7 % en glissement annuel. Si les économies d’échelle ont joué un rôle majeur dans cette augmentation substantielle de la rentabilité, le fléchissement des coûts dans certains domaines, notamment en raison de la diminution des déplacements professionnels et des embauches dans les services hors production, a aussi exacerbé cette évolution. Les dernières acquisitions ont eu un effet neutre sur la marge bénéficiaire, et les vents contraires au niveau des taux de change ont exercé un léger effet de dilution. Le résultat net courant1 a augmenté de 45,9 %, atteignant 384 millions d’euros. Le résultat net courant par action a bondi de 45,9 %, passant de 2,85 euros un an auparavant à 4,16 euros.

Développement des activités des régions

Le groupe a encore une fois enregistré des croissances de ses ventes à deux chiffres dans les trois zones géographiques. Dans les régions EMEA2 et Amériques, en particulier, Sartorius Stedim Biotech a bénéficié d’un surcroît de demande lié à la fabrication de vaccins contre le coronavirus et de thérapies du Covid-19. Le chiffre d’affaires des Amériques, qui représente environ 35 % du chiffre d’affaires total du groupe, est monté en flèche de 34,0 %, en partie grâce aux acquisitions, pour atteindre 670 millions d’euros. Le chiffre d’affaires de la région EMEA2, qui constitue la plus grande part du chiffre d’affaires total du groupe avec environ 40 %, a augmenté de 33,0 % à 761 millions d’euros. Quant à la région Asie | Pacifique, qui compte pour quelque 25 % du chiffre d’affaires du groupe, elle obtient un chiffre d’affaires de 479 millions d’euros, en hausse de 38,3 %. (Tous les chiffres de croissance du chiffre d’affaires sont exprimés à taux de change constant.)

Principaux indicateurs financiers

En 2020, Sartorius Stedim Biotech a investi massivement dans l’extension de ses capacités pour satisfaire la forte demande. Le ratio dépenses d’investissement / chiffre d’affaires1 s’établit à 8,3 %, dans la fourchette prévue (exercice précédent : 9,4 %). À la fin de l’exercice, les capitaux propres avaient augmenté de 1 189 à 1 483 millions d’euros. Le ratio de capitaux propres du groupe demeure au niveau satisfaisant de 48,3 % même après conclusion des acquisitions et malgré un total bilan gonflé en raison d’une trésorerie largement accrue (31 décembre 2019 : 64,4 %). Suite aux acquisitions, le ratio endettement net / EBITDA courant1 a augmenté comme prévu, passant de 0,3 à la fin de l’exercice 2019 à 0,8 au 31 décembre 2020.

Plus de 7 500 collaborateurs

Fin 2020, le groupe employait 7 566 personnes dans le monde, soit 1 343 de plus que l’effectif de l’année précédente. En plus des acquisitions, cette augmentation s’explique essentiellement par l’engagement de nouvelles recrues au sein du personnel de production sur les sites au taux d’utilisation des capacités particulièrement élevé. À la fin de la période considérée, environ 5 250 personnes travaillaient dans la région EMEA2, plus de 1 200 dans les Amériques et environ 1 100 dans la zone Asie | Pacifique.

Prévisions pour 2021

Sartorius Stedim Biotech prévoit de nouveau une croissance rentable en 2021. Le chiffre d’affaires consolidé devrait augmenter d’environ 20 % à 26 %. Les acquisitions initiales devraient représenter quelque 5,5 % de cette croissance. L’impact des activités liées à la pandémie sur le résultat du groupe, difficile à estimer précisément à l’heure actuelle, devrait se monter à 7 points de pourcentage au maximum. Concernant la rentabilité, l’entreprise prévoit une marge d’EBITDA1 courant d’environ 32,0 %, contre 31,7 % l’exercice précédent. Les acquisitions n’ont pas d’effet significatif sur la rentabilité. Sartorius Stedim Biotech s’appuie sur sa remarquable croissance organique pour accélérer et amplifier l’extension de ses capacités de production. Par conséquent, le ratio d’investissement devrait avoisiner 15 % (exercice précédent : 8,3 %).

Comme pour les exercices précédents, toutes les prévisions sont indiquées à taux de change constant. L’entreprise part en outre de l’hypothèse que l’économie mondiale se rétablira progressivement au fil de l’année et que les chaînes d’approvisionnement seront stables.

Objectifs à moyen terme à l’horizon 2025 en hausse

Dès 2018, la direction a souligné sa stratégie et son ambition à long terme pour la période 2020-2025. Les objectifs pour 2025 ont été revus à la hausse à la lumière des bons résultats de l’exercice 2020 et de la hausse consécutive des valeurs de référence, ainsi que des projections de croissance organique.

Ainsi, Sartorius Stedim Biotech table désormais sur une augmentation de son chiffre d’affaires consolidé à environ 4 milliards d’euros à l’horizon 2020-2025 (objectif précédent : environ 2,8 milliards d’euros). L’entreprise compte parvenir à cette augmentation grâce à la croissance organique majoritairement, mais aussi grâce à des acquisitions. La marge d’EBITDA courant1 du groupe devrait progresser jusqu’à atteindre environ 33 % (dernière prévision : près de 30 %).

Ces projections supposent qu’en moyenne, les marges des futures acquisitions, initialement un peu en retrait, rejoindront celles des activités existantes du groupe après intégration, et que les principaux taux de change ne varieront pas significativement.

La direction tient à souligner qu’au cours des dernières années, le secteur des sciences de la vie et le secteur biopharmaceutique ont été de plus en plus soumis à des dynamiques et volatilités, qui se trouvent amplifiées par la pandémie de coronavirus. Ainsi, les prévisions pluriannuelles comportent une part d’incertitude encore plus grande qu’à l’accoutumée.

1 Sartorius Stedim Biotech publie des indicateurs de performance alternatifs non définis par les normes comptables internationales. Ceux-ci sont déterminés dans le but d’améliorer la comparabilité des résultats au fil du temps et avec d’autres entreprises du secteur.

- EBITDA courant : résultat avant intérêts, impôts, dépréciations et amortissements corrigé des éléments non récurrents

- Prises de commandes : toutes commandes de clients conclues et réservées par contrat au cours de l’exercice considéré

- Résultat net courant : résultat de la période considérée après participations ne donnant pas le contrôle, corrigé des éléments non récurrents, hors amortissements sans effet sur la trésorerie et basé sur le résultat financier et le taux d’impôt normalisés

- Résultat net courant par action : résultat net courant de la période considérée divisé par le nombre d’actions existantes

- Ratio d’endettement net sur EBITDA courant : rapport de l’endettement net sur l’EBITDA courant au cours des douze derniers mois, y compris la contribution pro forma des acquisitions pendant cette période 

- Ratio d’investissement : dépenses d’investissement rapportées au chiffre d’affaires pour la même période

2 EMEA = Europe, Moyen-Orient, Afrique


Le présent communiqué de presse contient des prévisions relatives au développement futur du groupe Sartorius Stedim Biotech. Ces prévisions sont soumises à des risques, incertitudes et autres facteurs connus ou encore inconnus, si bien que les résultats réels peuvent s’avérer différents de ceux annoncés explicitement ou implicitement dans les prévisions. Sartorius Stedim Biotech décline toute responsabilité quant à la mise à jour des prévisions en fonction des informations nouvelles et des événements futurs.